Fandom

Guild Wars Wikia

Histoire (Nightfall)

11 742pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Share

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

!-icône.png

Cet article est une ébauche à compléter.
Vous pouvez partager vos connaissances en le modifiant






SynopsisModifier

Attaques corsairesModifier

Initiation des recruesModifier

Les Lanciers du SoleilModifier

Les ruines mauditesModifier

En l'absence de KormirModifier

Un nouveau commandantModifier

Des Kournans bien suspectsModifier

Interlude : L'Arche du Lion attaquée !Modifier

Interlude : Kaineng assiégée !Modifier

En cours martialeModifier

Le débarquement ZaishenModifier

Préparatifs de guerreModifier

Des héros du monde entier pour Istan !Modifier

Le rassemblement des arméesModifier

Les Lanciers du passéModifier

Interlude : Margonites en KryteModifier

Interlude : Bataille à la Pierre de SangModifier

Interlude : Démons à CanthaModifier

Interlude : Traque dans la Cité souterraineModifier

D-DayModifier

Le chasseur devient la proieModifier

Trouver un refugeModifier

La Grande ÉvasionModifier

Évacuer les blessésModifier

Un allié quadrupède bien encombrantModifier

Chercher un passage vers le NordModifier

Prisonniers des Kournans !Modifier

Choix tactiqueModifier

À vabbi !!!Modifier

Il faut sauver le soldat KormirModifier

Le maître de l’Ordre des Soupirs...Modifier

C'est un piège !Modifier

Réunir les princesModifier

Le Festival de LyssModifier

Les aventuriers de la cité cachéeModifier

La nuit tombeModifier

La venue du CrépusculeModifier

Un jardin pour les richesModifier

Aider le peupleModifier

Traverser la DésolationModifier

Une odeur putrideModifier

Signe du ver !Modifier

Au service du seigneur des mort-vivantsModifier

Sur la piste de VareshModifier

Une plaie ouverte béante sur les TénèbresModifier

Dans le TourmentModifier

Le barrage des âmesModifier

Révélations horrifiques en tout genreModifier

À la recherche d'une armeModifier

Le choix de KormirModifier

Le chemin vers le cœur du temple des six Dieux s’avère être difficile. Une fois passées les armées de titans, démons et margonites, Kormir et ses alliés ont la mauvaise surprise de découvrir des Shiro'ken gardant des failles dimensionnelles. En effet, Abaddon a non-seulement recruté les armées de Menzies et Duunm, il a également libéré des geôles de la Fonderie des échecs de la création, deux de ses plus récents serviteurs, le Seigneur Liche et Shiro Tagachi !

D'anciens ennemisModifier

Dans le temple l’affrontement fait rage, tandis qu’une partie du groupe tient le Chercheur de la Flamme et Shiro le traitre en haleine, le reste des aventuriers s’organise pour libérer les autels des cinq vrais Dieux des mains des margonites. À force de ruse et de patience, les deux ennemis tombent ; enfin les avatars des Dieux peuvent s’adresser aux mortels.

La joie est cependant de courte durée. Les Dieux n’interviendront pas : ils ont déjà faillis détruire leur création une fois, dans la précédente bataille contre Abaddon, ils se sont retirés depuis pour ne pas l’endommager plus encore. La destinée du monde est depuis longtemps entre les mains des mortels, c’est donc à eux d’en assurer la survie. Une chose est sure cependant, avant la fin, Kormir devra faire un choix. Dépités, le groupe continue vers la dernière étape de leur voyage au cœur du Tourment : la Porte d'Abaddon.

La fin...Modifier

Devant la porte, sous les yeux des derniers gardiens Oubliés encore en ces lieux, se tient un dernier conseil de guerre. Les Héros éloniens, canthiens et tyriens ont répondu à l’appel de Kormir, se sont préparés pour l’invasion de Kourna, ont fui et ont souffert avec les Lanciers, se sont infiltrés à la cour des Princes dans Vabbi et ont parcouru les étendues empoisonnées de la Désolation avant d’être à leur tour jetés dans le Tourment… ils continueront donc, quelque soit l’issue du combat.

Et la tache est immense, au-delà du pont des âmes, la forme massive du Dieu déchu mais encore partiellement enchainée est visible de loin. Gardées par des monolithes, ses main, même liées, arrivent désormais à se déplacer librement. Les tentacules qui forment ses cheveux déjà sont infiltrés dans le monde réel. Le combat s’organise, sous une pluie de mots de folie lancés et autres maléfices par Abbadon, les forces de Kormir éliminent les monolithes, renforcent les chaines et lèvent la main sur l’ancien Dieu.

Alors que l’affrontement fait rage et que personne ne sait où donner de la tête, une grande clameur retentie. Abbadon a chu, il a ployé sous les assauts combinés, les chaines se sont montrées plus fortes que sa volonté : les mortels ont réussi là où les dieux avant eux avaient échoué. Las, toute l’énergie contenue, celle accumulée au cours des siècles de haine, celle volée au Dieu dont il avait lui-même précédemment usurpé le rôle, cherche à se libérer menaçant de détruire et le Tourment et la réalité. Un choix doit être fait, et une personne a déjà été désignée pour le faire…

Sans hésitation, Kormir se jette sur au centre du chaos d’énergie. En un instant, tout est joué, le chaos fait passe au calme, le crépuscule fait place à l’aube et le Dieu des secrets à fait place à la Déesse de la vérité. Une fois encore les mortels ont fait le bon choix, se montrant digne de leur charge, la création des Dieux a été sauvée, mieux le cercle des six Dieux a été restauré…

Une aube nouvelleModifier

Tandis que les héros se reposent au Trône des secrets, protégés par les Oubliés, à Elona, au pays du soleil doré, on se prépare pour une nouvelle journée, une journée qui verra la fin de maux, la reconstruction des trois provinces. Ainsi va la vie, elle coule, comme les flots du grand fleuve Elon, à Elona, au pays du soleil doré…

Épilogue : le Domaine de l’AngoisseModifier

La chute du dieu noir a ouvert des passages vers d'anciens territoires tombés depuis longtemps entre les mains de ses fidèles. En ces temps d'aube nouvelle, les pouvoirs de la Déesse de la Vérité sont encore vacillants et elle n'a pas encore atteint le plein potentiel de son nouveau statut. Un ancien général d'Abaddon, Mallyx l'impitoyable, en a profité pour faire main basse sur le Domaine de l'Angoisse, et, avec l'appui des autre seigneurs qui servaient le dieu déchu, il compte bien reprendre l'avantage sur les Oubliés et l'Ordre des Soupirs.

Trouver un sensModifier

De tout temps les brumes ont été un lieu chargé de mystères... elles relient les mondes entre eux et hébergent les domaines de dieux ; en son centre dans le Panthéon des Héros, les aventuriers de toutes origines se battent pour attirer l'attention des divinités. Mais elles n'ont jamais été entièrement explorées et toutes leurs caractéristiques ne sont pas encore connues. Un jour, il y a fort longtemps, elles se concentrèrent en un point et donnèrent naissance à quelque chose de nouveau, quelque chose de jamais vu jusqu'alors, un être vivant et pensant entièrement créé par les brumes. Étant donné leur contrôle du Royaume du Tourment, l'ennemi eût tôt fait de capturer cet être, mais même Abaddon et ses serviteurs ne surent jamais trop quoi faire ce cette créature. Alors ils l’enchainèrent en attendant la complète libération du dieu noir, le laissant là sans but ni sens à son existence… et ils le nommèrent... Razah.

Tandis que les forces des deux races se regroupent à la Porte de l'angoisse pour parer à la menace margonite grandissante, d'autres Oubliés continuent à explorer les zones du Royaume du Tourment nouvellement libérées. Près de la dernière porte qui retenait le dieu des secrets, se trouve une zone qui était auparavant scellée, le Coeur d'Abaddon. En son centre, gardé par des démons, margonites et titan, l’être étrange attend... Faisant fie de toute opposition, la force expéditionnaire a tôt fait d'atteindre la créature qui se révèle être bienveillante et n’a étonnamment pas été corrompue par l’influence d’Abaddon. Désormais Razah suivra les aventuriers, intrigué qu'il est de découvrir le monde et d’apprendre ce qu’est le fait d’exister, de chercher un but à sa vie.

La prison des dieuxModifier

La cité margoniteModifier

La chasse aux démonsModifier

Au cœur des ténèbresModifier

La forteresse d’ébèneModifier

Épilogue : le Festival du DragonModifier

Le temps a passé, le crépuscule est venu puis s’est enfui et à nouveau l’Empire a survécut. C’est à nouveau venu le temps des réjouissances et cette année rien ne viendra assombrir le déroulement de la fête. Mieux, cette année, on s’amusera au détriment des démons, ces êtres venus d’une autre dimension qui avaient gâché les précédentes festivités. Les acteurs font des retouches à leurs costumes, révisent leur texte, tout doit être prêt lorsque le festival commencera.

De partout, les invités affluent au Monastère Shing Jea. Déjà les paris sont ouverts dans sur les résultats des courses de scaraboules, les joueurs les plus adroits se préparent à s’affronter dans l’Arène du Dragon et les jeux de hasard sont de retour ! C’est la fête foraine ! C’est le Festival du Dragon ! Depuis son palais, l’Empereur est serein ; il sait que cette année tant le Dragon céleste que Kormir, la Déesse de la vérité, veilleront à ce que rien ne vienne gâcher le grand spectacle qui s’annonce.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard